Kayak de mer

C‘est sous la pluie, au départ de Reykjavik que notre petit groupe de 3 personnes monte dans la voiture en direction du « fjord des baleines » en Islandais « Hvalfjörður« .  Puisque nous allions nous mesurer au kayak de mer, nous jugeons plus prudent de demander au guide ce qu‘il pense de la météo : Il nous répond dans un sourire que le temps change rapidement en Islande et que c‘est du vent qu’il faut le plus se méfier.

Nous faisons connaissance les uns avec les autres au cours du trajet (1h environ) : un guide de Nouvelle-Zélande, un touriste Allemand et une Australienne. Plus nous roulons, plus le temps semble s‘améliorer et le brouillard se lever quelque peu : c‘est bon signe.

extremite kayak fjords islande

Arrivés à destination, un couple nous rejoint et c’est dans une petite maison/hangar recouverte d’herbe bien verte que le guide nous montre quels vêtements porter. Equipés, nous  écoutons attentivement ses conseils concernant le réglage du kayak (le siège, le pédalier) ainsi que la technique à adopter pour pagayer. Tout le monde a déjà fait du kayak, je suis donc la seule inexpérimentée, mais le guide me rassure : cela ne pose aucun problème.

Nous aidant les uns les autres, nous mettons les kayaks au bord de l’eau, et après nos installations respectives : nous voilà parti ! Au début, il est possible de se sentir déstabilisé car le kayak est instable à chaque coup de pagaie, mais très rapidement on parvient à le maîtriser, donc pas d’inquiétude pour les inexpérimentés. Nous faisons le tour d’une petite île, profitant à chaque instant des oiseaux autour de nous peu effrayés par les kayaks. Notre guide nous indique comment faire la distinction entre les espèces ainsi que l’histoire de l’île. Finalement, d’un commun accord, nous décidons d’aller explorer plus loin que d’habitude car nous allons assez vite et il nous reste du temps.

La balade continue, calmement sur l’eau, le brouillard est quasiment levé à présent et l’on découvre les montagnes bordant la côte. Le paysage sous nos yeux respire la tranquillité. Nous nous rendons soudain compte que nous sommes affamés: un arrêt s’impose donc sur l’une des plages qui bordent la cote : café/thé, sandwich et cookies. Le soleil fait même son apparition, et c’est presque avec regret que nous retournons sur l’eau. Mais peu de temps après nous sommes tous de nouveau émerveillés en longeant la côte d’admirer de petites cascades, des coquillages accrochés aux rochers et surtout de nombreuses étoiles de mer !

Malheureusement le vent finit par se lever, et c’est donc au plus près du rivage que nous devons rebrousser chemin. C’est alors l’occasion pour le guide de raconter l’invraisemblable légende de ce fjord et l’origine de son nom, bien que ce-dernier ait un lien évident avec la base de pêche de baleiniers installée dans les années 80 à cet endroit.

Après quelques efforts mais sans encombre, nous rejoignons la terre ferme afin de ranger les kayaks, enlever nos couches de vêtements et regagner la voiture. Nous sommes tous ravis de ce moment de détente et d’observation de la nature au plus près.

reserver

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s