Hornstrandir, les fjords oubliés

La réserve naturelle de Hornstrandir est d’une pureté et d’une beauté inégalables ; les montagnes basaltiques s’élèvent en hautes falaises au dessus de la mer. Les glaciers ont laissé derrière eux d’énormes et profonds fjords de part et d’autres de ces falaises basaltiques, peuplées d’oiseaux de mer en tous genres, tels que des macareux moines, guillemots et autres fous de bassan.

H9
En bas, dans les fjords, de nombreux phoques se promènent, et dans les terres, les régions désertiques et vallées glaciaires cachent de nombreux renards arctiques. Lors de cette randonnée vous aurez l’impression pendant 6 jours d’être seuls au monde, ce sera un moment inoubliable, une confrontation à la nature, à la solitude. Laissez-vous guider dans un séjour fabuleux loin du stress, dans des paysages sublimes.. Sur le chemin vous pourrez apercevoir ou même visiter les ruines des fermes ou anciens ateliers de pêche ou autres traces de civilisation qui ont été abandonnées il y a déjà bien des années. Dans cette partie des fjords du nord-ouest, il n’y a personne, que des animaux, et les quelques groupes de randonneurs.

H6

Cette randonnée est de celles que l’on n’oublie jamais, l’aventure est unique!

Jour 1. 
Ísafjörður-Hornvík (6 heures de marche). Nous démarrerons le périple par une traversée en bateau, au départ d’Ísafjörður, en direction de Hornvík (vík est la traduction de « baie »). De là nous marcherons en direction des falaises de Hornbjarg pour admirer le panorama, et observer la vie sauvage de milliers d’oiseaux, tels que les macareux, les guillemots, fous de bassan… Nous retournerons à Hornvík pour la nuit, en tente.

H2
Jour 2.

Hornvík-Kjaransvík (4-5 heures de marche). A partir de cet ancien village utilisé par les pêcheurs de requins nous marcherons sur les pentes du mont Kollur, puis vers le sommet Atlaskard (327m), où une route marquée de cairns nous emmènera sur les crêtes de Skalakambur. Nous descendrons vers la baie appelée Hlöduvík pour arriver sur les plages de Kjaranvík, où nous passerons la nuit.

H3

Jour 3. 
Kjaransvík-Fljótavík (8-10 heures de marche). Au nord nous partirons sur la montagne Kjalarnupur, puis nous devrons passer 2 sommets, Almenningskard et Thorleifsskard, d’où nous pourrons admirer la baie de Flotavik, et commencerons notre descente vers le lac Flotavatn, où nous passerons la nuit, près de l’embouchure qui verse la rivière dans le lac.

H4

Jour 4.
Fljótavík-Látrar í Aðalvík (6 heures de marche). Pour commencer cette journée nous devrons traverser l’embouchure de la rivière, qui doit être passée par marée basse. Puis une discrète sente nous emmènera dans la vallée de Tungudalur, et nous mettra sur la voie du plateau Tunguheidi. Ici nous suivrons les cairns (les pêcheurs de Làtrar y venaient pêcher à Flotavik le matin pour ramener leur proie le soir) le long du plateau plutôt étroit, et commencerons rapidement une descente, croisant plusieurs lacs et mares, en direction de notre campement, dans l’ancien village de Làtrar. Un de ces lac est appelé Dragonlake, du fait du dragon qui est censé y habiter. Durant la descente nous pourrons observer la station militaire américaine installée durant la seconde guerre mondiale, du nom de Skorar : c’était une station radar qui n’a en fait été utilisée que quelques années, puis laissée à l’abandon ; en option nous pourrons effectuer une intéressante marche de 5-6 heures pour visiter les ruines.

H8

Jour 5. 

Látrar dans Aðalvík-Hesteyri (4 heures de marche). Assez tôt dans la journée nous devrons traverser la rafraîchissante rivière Stakkadalsà, puis monter la tranquille montagne Stakkadalsfjall.. De nombreux renards arctiques vivent dans ce coin ; avec un peu de chance nous pourrons en observer quelques uns.. Une série de cairns nous conduira ensuite sur le chemin de Hesteyrarskard, d’où il nous sera facile de redescendre vers Hesteyri, où nous aurons tout le temps d’explorer la région.. Ce petit village abritait jusqu’à 80 habitants, et avait une école, une boutique, un bureau de poste, un docteur et une clinique. Les norvégiens venaient juste à côté, à Stekkeyri, pêcher la baleine entre 1894 et 1915, avant l’interdiction de pêche à la baleine qui a duré 10 ans après cela.. En 1927, une société islandaise racheta la station baleinière pour la transformer en société de production de nourriture à base de hareng. Puis le hareng disparut en 1940, et la fabrique ferma, emportant avec elle la vie du village de Hesteyri. Les quelques habitants qui restaient de Hesteyri ont décidé en 1952 de quitter l’endroit.. La maison du docteur est aujourd’hui devenu un café, où nous aurons l’occasion de déguster un bon café et des crêpes ou gaufres pour nous récompenser de l’effort, avant de reprendre le bateau.

H10

Jour 6. 

Hesteyri-Ísafjörður-Reykjavík. Ce sera le dernier jour du voyage, nous ferons la grasse matinée, car le bateau ne partira qu’à 10h30 ; il nous emmènera vers Isafjordur, d’où nous prendrons un avion pour Reykjavik, à 18h00.. Ce qui nous laissera aussi le temps de visiter la charmante ville de Isafjordur, capitale des fjords de l’ouest

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s