Randonnée jusqu’aux sources d’eau chaude

Il y a quelques jours, Lydiane et moi avons entrepris de partir à la recherche des fameuses sources chaudes ! Nous en entendions sans cesse parler depuis notre arrivée, alors nous aussi on a voulu tester la chose.

Après avoir enfilé nos chaussures de marche et rempli nos sac à dos avec maillot de bain/serviette/victuailles/appareil photo, nous nous retrouvons à la sortie de Reykajvik, sur la route en direction du village de Hveragerði et prêtes a tendre le pouce. À peine allongeons-nous le bras, qu’en voyant nos gros sacs à dos un gentil islandais nous propose de nous déposer à bon port. Pendant près d’une demie-heure nous discutons de l’Islande, il nous confie des anecdotes sur le pays et on passe un très bon moment.

Arrivées à Hveragerði, dans la vallée géothermique de Reykjadalur,  nous nous séparons de lui (en se disant que les islandais sont décidément très intéressants/accueillants/attachants) et entamons notre marche ! Très vite sur le chemin, nous apercevons ici et là fumées blanches et petites mares bouillonnantes. Nous croisons même des golfeurs qui tapent la balle entre deux fumerolles.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Quand l’ascension jusqu’aux sources commence, nous ne faisons pas les malignes, la pente est raide ! Mais une quinzaine de minutes plus tard, le plus dur est déjà derrière nous et on profite d’un très joli panorama. Probablement l’un des meilleurs endroits où nous n’ayons jamais pique niqué !

SONY DSC SONY DSC

Notre randonnée se poursuit et entre cascades et falaises vertigineuses, nous en prenons véritablement plein les yeux.

SONY DSC SONY DSCSONY DSC

Plus nous nous rapprochons de la rivière (dans laquelle nous avons hâte de nous glisser) et plus les sources chaudes et la boue bouillonnante autour de nous se multiplient ! L’odeur n’est pas extrêmement plaisante mais on s’y habitue vite. Parfois, la géothermie est tellement dense que la fumée nous empêche de voir à quelques mètres devant nous !

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

C’est après 2h de randonnée (pauses comprises) que nous arrivons devant cette fameuse rivière où il est d’usage et de circonstance de faire trempette après tant d’efforts. On ne se fait pas prier pour enfiler à notre tour notre maillot de bain  … C’est une sensation très étrange que de se baigner dans une eau aussi chaude (environ 38°C) alors que la température extérieure peine à atteindre les 10°C, mais vous vous en doutez, c’est extrêmement plaisant !

SONY DSCSONY DSCMINOLTA DIGITAL CAMERA

Bon, il faut le dire, après y avoir passé près d’une heure, il est … comment dire … TRÈS DIFFICILE de s’extraire de l’eau pour se rhabiller ! Mais le supplice est de courte durée. Et puis avec une bonne grosse pâtisserie islandaise et un pull bien chaud à la clef, la morsure du froid quelques minutes plus tôt est vite oubliée.

SONY DSC MINOLTA DIGITAL CAMERA

À bientôt pour de nouvelles aventures ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s