Le trek de Laugavegur, un voyage hors du temps

Le Trek du Laugavegur a été nommé comme l’un des 20 plus beaux chemins de randonnée sur la Planète par le très connu National Géographic. Ce sont 56Km qui relient le célèbre Landmannalaugar, au coeur des Hautes-terres d’Islande à l’impressionnante vallée glaciaire de Þórsmörk, au pied des glaciers du Myrdarsjökull et de l’Eyjafallajökull (également le volcan responsable de l’éruption de 2010, qui avait paralysé les avions sur le sol Européen).  3 jours en pleine Nature, loin de la civilisation, 3 jours sur une autre Planète.

Il éxiste plusieurs manières de réaliser ce trek: 3 jours – 4 jours, ou alors en y ajoutant le passage du Fimmvörduháls, qui vous conduira de la vallée glaciaire de Þórsmörk à Skogar, en passant par les cratères issus de l’éruption de l’Eyjafalljökull. Il est également possible de réaliser ce trek dans les deux sens.

Jour n°1 : 8h de marche – 15km / Þórsmörk – Emstrur

8h30. L’équipe est au complet. Notre guide Gummi nous embarque dans une Super Jeep et nous quittons Reykjavik en direction de Þórsmörk. Une fois déviés de la route n°1, la zone n’est pas facile d’accès, il y a beaucoup de secousses et on traverse de multiples petites rivières. L’excitation est palpable, on a tous hâte de commencer la marche. Arrivés sur place, on engloutit un sandwich, on serre nos lacets et c’est parti !

4 copy

330_4

On commence par traverser une forêt de bouleaux. Le ciel est d’un joli bleu (non, on ne le distingue pas sur les photos), tout le monde est plein d’énergie et de bonne humeur ! Assez vite, on se retrouve face à une petite difficulté : le passage de notre première rivière. On troque nos chaussures de marches contre sandales et autres méduses, on se lance … et c’est froid. Vraiment très très froid. La température de l’eau doit être de 3°C maximum. Autant vous dire qu’on ne s’y attarde pas. Cependant le courant n’est pas fort, et c’est quand même une expérience assez réjouissante.

77_9

33_9

33_2

La zone que nous parcourons ensuite pendant quelques kilomètres est plutôt plate et désertique. L’après-midi se poursuit sans encombres, entrecoupée de petites pauses pour reprendre des forces. Nous traversons l’impressionnante rivière Fremri-Emstruá grâce à un pont, frissons garantis ! Vers 19h, nous arrivons avec soulagement au refuge d’Emstrur, et c’est sous la pluie que nous commençons à monter les tentes et préparer à manger, fatigués mais ravis de cette première journée.

88_3

Jour n°2 : 8h de marche – 15km / Emstrur – Álftavatn

Ce matin, Gummi nous annonce que nous allons attaquer la partie la plus simple de notre trek. On débute notre marche avec un temps quelque peu menaçant. Cependant ça n’a pas d’importance, la région d’Emstrur est magnifique. Nous nous arrêtons un long moment au bord d’un canyon gigantesque. La journée commence à peine et on en prend déjà plein les yeux !

4_1

911

On entreprend ensuite la traversée d’un désert de sable noir, Mælifellsandur. Le paysage est presque irréel, la plaine semble interminable, mais que c’est beau ! Nous empruntons un pont qui enjambe la rivière Innri-Emstruá. Celle-ci a creusé un fossé dans le basalte et a créé une impressionnante cascade. Sur notre route, nous croisons les courageux qui participent à l’ultra-marathon du Laugavegur ! Ils ont exactement le même itinéraire que nous mais font le chemin en sens inverse. Le plus rapide d’entre eux mettra au total moins de 4h45 (oui, nous nous en sommes assez loin).

02

IMG_5607

Après quelques kilomètres, nous traversons (sans trop d’enthousiasme) une nouvelle fois un gué. Celui-ci est plus large, plus puissant et plus profond que les autres ! On passe en ligne, par groupe de plusieurs, bras dessus bras dessous pour plus de sécurité. On ne s’habitue toujours pas au froid glacial de l’eau, et arrivés sur l’autre rive, on se presse d’enfiler nos grosses chaussettes en laine. Nous continuons notre route et nous nous retrouvons dans une nouvelle plaine de sable, cette fois issue d’un glacier.

06

Sur la seconde moitié de notre itinéraire du jour, la végétation se fait de plus en plus verdoyante. À certains endroits, l’herbe est d’un vert presque fluorescent ! Nous croisons en route des cavaliers et tout un troupeau de chevaux, qui changent probablement de pâture pour la saison. On en compte une quarantaine, ils se suivent tous au grand galop. On s’écarte du chemin pour les laisser passer et on contemple avec admiration ce beau spectacle.

09

03

C’est vers 17h que nous distinguons le refuge d’Álftavatn où nous allons passer la nuit. Nous sommes supposés emprunter un petit pont pour le rejoindre, malheureusement celui-ci s’est brisé quelques jours auparavant à cause d’une tempête. Pas le choix, on enfile donc pour la énième fois nos sandales et on se jette à l’eau ! Le refuge se situe au bord du lac d’Álftavatn (d’où son nom), et le cadre aurait été idyllique si le temps n’était pas si pluvieux/venteux/nuageux.

77_4 copy

5

6

Jour n°3 : 9h de marche – 24 km / Álftavatn-Landmannalaugar 

Après un copieux petit-déjeuner, nous sommes prêts à attaquer la journée la plus difficile du trek. 24 kilomètres nous attendent. Tout le monde appréhende un peu ce dernier périple ! Ca commence fort avec un dénivelé de près de 450 mètres. Il nous tarde de parvenir au sommet, d’autant plus qu’au bout de deux bonnes journées de marche, nos jambes commencent à faiblir un peu.

222_8

8

Après environ une heure de grimpette. on se rend compte que le jeu en valait la chandelle, la vue là-haut est splendide. On aperçoit Álftavatn en contrebas et plusieurs glaciers au loin. On traverse ensuite des canyons rhyolithiques et plusieurs cours d’eau, avant de nous retrouver sur un grand plateau de sable et de neige.

9111

00_2

3

Nous traversons la zone géothermique de Storihver, parsemée de sources chaudes, puis un champ de pierre d’obsidienne. C’est incroyable, les paysages changent du tout au tout à chaque nouveau kilomètre ! Nos yeux se régalent. On se restaure au refuge de Hrafntinnusker et après une demie-heure de pause, c’est reparti. Il nous reste encore 12 kilomètres, soit la moitié du chemin à parcourir. La fatigue s’empare du groupe mais Gummi ne cesse de nous motiver. Et puis, chacun garde en tête qu’un bain dans les sources chaudes nous attend à l’arrivée (on se motive comme on peut).

023

00_11

Les derniers kilomètres défilent lentement. Et puis, les montagnes de Landmannalaugar se dessinent à l’horizon. C’est probablement la plus belle partie de notre trek. Les couleurs sont magnifiques, difficile de réaliser que ce qui nous entoure est réel !

4

IMG_5812

025_1

On aperçoit le champ de lave de Laugahraun, c’est sûr, la fin est toute proche ! Après encore 1h de marche, nous arrivons à destination sous un beau soleil. Ni une ni deux, nous lâchons nos sac a dos et filons nous détendre dans les sources chaudes ! Nous sommes tous exténués mais on peut le dire, très fiers de nous. Toutes les merveilles de la nature que nous avons vues resteront à coup sûr gravées très, très profondément dans chacune de nos mémoires.

025_16

https://vimeo.com/27899605

Pour prendre part à l’expérience, nous proposons de nombreux départ guidés pour le Laugavegur, du 15 Juin au 15 Septembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s