Une autre planète.

Ca fait maintenant plus de deux mois que je suis arrivé en Islande. Deux mois que je n’ai pas vu passer et qui ont dépassé toutes mes espérances. Ce pays est spécial, croyez-le ou non. Je ne parle pas seulement de la Nature. Car un pays ne peut seulement être défini par ses paysages, son environnement. Il faut aussi prendre en compte la facon de vivre, la culture, l’état d’esprit de ses habitants. Et pour l’apercu que m’a offert l’Islande dans ces domaines, je peux dire que je suis très agréablement surpris, les Islandais sont passionants, car passionés par leur pays. Ils se feront un plaisir de vous apprendre ces choses qui leurs sont chères, pour le peu que vous alliez vers eux. Cela rend ce peuple chaleureux, sur cet ilot de terre capricieux qui leur a inculqué respect, et satisfaction pour les choses simples de la vie.

DSC_0328

Hakuna Matata, mais quelle phrase magnifique, bienvenue en Islande, une bulle dans ce Monde de brutes, qui tend à se questionner sur le fonctionnement de nos sociétés modernes. Les Islandais ont appris à vivre au rythme du climat qui peut être rude, je vous le dits. L’un d’eux m’a dit :  » Nous sommes fiers, fiers de notre Terre, fier de notre Passé, de nos rivières, de nos volcans, de toutes les petites choses qui composent notre pays, pour résumé, nous trouvons un prétexte pour être fier de tout, comme de nos forêts, même si elles sont composés de 3 arbres... » Je vous laisse méditer….

Culturellement, Reykjavik est très riche, un concert, une exposition, ce n’est pas la taille de la ville qui en fait la richesse. Je ne pourrais pas encore trop vous en dire à ce sujet, mais la capitale la plus spetentrionale au Monde est chaleureuse, accueillante et pleine de surprises, à qui sait ouvrir l’oeil.

Revenons à des choses plus terre-à-terre, car cette terre perdue au milieu de l’océan Atlantique Nord, n’est que merveille, surprise. Ce que ce mois m’a appris, c’est que l’enfant en chacun de nous ne meurt jamais, il faut juste savoir comment le réveiller. Or, quoi de mieux qu’un Troll, qu’un Elfe, pour vous aiguiser l’imagination? Et bien, prenez un champ de lave, rivière figée avec ses formes inhabituelles, mettez-y en arrière-plan glaciers, montagnes et fumeroles, et vous avez le décor qui a inspiré Tolkien pour l’oeuvre que l’on connaît tous.

DSC_0185

L’aventure est au coin de chaque tournant, ligne droite en Islande, et cela est impréssionant, car cette Ile, hônnetement, est splendide. Sortez de Reykjavik, et vous comprendrez pourquoi l’Islande a inspiré tant de compteurs, de scènes de films. Aujourd’hui les touristes affluent par milliers, je ne me demande plus pourquoi, et pouvoirfaire partager ce rêve qui m’est offert est gratifiant, et source de motivation pour connaître plus encore ce pays.

DSC_0218Martin.

Publicités

Comment ça il ne fait pas beau en Islande?

En Islande, on entend souvent le dicton « S’il fait mauvais temps, attendez 5 minutes » mais au-delà du trait d’humour, peu savent réellement pour quelles raisons la météo est aussi capricieuse. Haraldur Olafsson, professeur en physique de l’atmosphère (le seul en Islande d’ailleurs) à l’université et chercheur en météo nous a éclairé sur le sujet.

Tout d’abord, la première raison pour laquelle il fait si souvent, soyons directs, mauvais temps en Islande est sa position géographique. L’Islande se situe sur le chemin favori des cyclones : ceux-ci, après s’être formés à la rencontre de l’air froid canadien et de l’air chaud de l’Atlantique, remontent vers le Nord-Est et passent au dessus de l’Islande. Ces cyclones sont « profonds » ou en d’autres termes puissants, et amènent avec eux de fortes précipitations et du vent qui peuvent se déchainer pendant une journée entière.


Image-Islande-et-cyclones


De plus, perdue ainsi au milieu de l’océan, l’Islande et ses reliefs font d’une certaine manière obstacle au passage de ces cyclones. Alors, de la même manière qu’une pierre au centre d’une rivière provoque l’accélération du courant autour d’elle, l’Islande décuple la force des vents qui l’enserrent. Ajoutez enfin au cocktail une haute latitude qui implique une température plus froide et transforme une grande part des précipitations en neige en hiver. La version islandaise de nos averses françaises est par conséquent bien plus impressionnante : la neige parce qu’elle est plus solide rend évidente et observable la force du vent, la visibilité est derechef réduite et l’état des routes est également rapidement endommagé.

Mais en Islande, ces petites tempêtes font partie du quotidien au même titre que nos intempéries françaises! La confrontation directe et fréquente avec les éléments de la nature a d’ailleurs façonné la mentalité islandaise. « Pour la vieille génération, les tempêtes sont indissociables de la peur car tout le monde avait déjà perdu quelqu’un en mer à cause des caprices du temps » m’explique Haraldur. Aujourd’hui, si cette peur demeure en filigranes dans l’inconscient collectif, on pourrait supposer que cette incertitude face à la météo participe pourtant au tempérament tranquille des Islandais. En effet, avec une météo pareille comme quotidien, la ponctualité est loin d’être une obsession et rien n’est prévu sans que la possibilité d’une annulation ne soit envisagée.


Image-temps-variable


On s’habitue alors à ne pas avoir de trop grandes attentes et l’on apprend à s’adapter quelque soit la situation. Le confinement hivernal auquel pousse la météo a également un autre aspect positif : il booste la créativité artistique. Musique, peinture, écriture… à chacun son échappatoire!

Cela concerne les Islandais, mais le monde est bien fait et des solutions aux tempêtes de neige existent aussi pour vous! Si vous venez visiter l’Islande et que vous faites face à une tempête, vous pourrez toujours aller vous réfugier dans l’une des centaines de grottes que cache le monde souterrain islandais. Ces endroits paisibles et isolés étaient même le lieu de vie de certains Islandais il n’y pas encore si longtemps…

Alors, qui doute encore que l’Islande n’est pas une terre d’aventure?

5 fausses idées sur l’hiver islandais

  •  » Il fait terriblement froid. « 

Situé au 64° parallèle, on a souvent tendance à croire qu’il fait froid en Islande comme aux Pôles, au Groenland… Et pourtant, si l’intérieur des terres peut s’avérer sec et froid, la température à Reykjavik ne descends que très rarement en dessous de -10°c. Si vous comparez à d’autres pays comme la Finlande, les steppes de Sibérie ou encore le Canada où les températures frisent les -20 parfois -40, l’Islande n’est sûrement pas le pays le plus froid !

En octobre, la température moyenne est de 7°C, en décembre de 0°C. Les islandais disent en général que ce n’est pas l’hiver qui est froid mais les vêtements qui ne sont pas assez chauds. Et on les comprend lorsqu’on les voit porter leur gros pull en laine de mouton sous la veste imperméable.

Icelandic sweater

  •  » Il fait nuit tout l’hiver ! « 

Si les jours les plus longs se trouvent autour du 21 juin, on comprendra bien que les jours les plus courts se concentrent autour 21 décembre. En observant la courbe de luminosité sur l’année, en octobre le soleil se couche à 18h et se lève à 8h. En décembre seulement cela commence  à devenir radical, le soleil se levant à 11h et se couchant vers 15h, mais cela ne dure qu’un mois sur tout l’hiver. Et même pour les fêtes, au moins pour assister au magnifique feu d’articife et vivre les fameuses nuits branchées de Reykjavik, ca vaut le coup de passer faire un tour dans la capitale la plus septentrionale au monde !

NYE1

 

  •  » On voit des aurores boréales toutes les nuits tout l’hiver . « 

On pourrait penser que les islandais voient des aurores boréales tout l’hiver : en rentrant chez eux le soir, en se réveillant… Mais non! Ce n’est sûrement pas tous les soirs ni n’importe où, beaucoup de conditions doivent être réunies.

AB2

  •  » Il y a beaucoup de neige de partout. « 

La plupart de l’hiver il neige dans le Nord et dans les hautes terres. En revanche, dans le Sud et à Reykjavik la neige se fait plus rare et n’est qu’exceptionnelle.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Thingvellir sous la neige

  •  » Il n’y a rien à faire en hiver. « 

Vous savez, ici on dit avec humour qu’il y a 4 saisons en Islande: juin, juillet, août et l’hiver. Le mois de juin correspond au printemps, le mois de juillet à l’été et le mois d’août à l’automne. Et puis l’hiver. Dès mi-septembre certains transporteurs cessent leur tour à l’intérieur de l’Islande. Alors oui, certaines routes sont coupées, les conditions climatiques deviennent parfois extrêmes, la pluie, la neige, le soleil s’enchaînant en rafale…

Et même si la luminosité diminue aussi , ce n’est que pour permettre aux aurores boréales de réveler leurs belles couleurs.

Et puis les piscines, quasiment toutes extérieures, restent ouvertes jusque point d’heure (22h par exemple pour la fameuse Laugardalslaug ) et sont le lieu de rassemblement des islandais après le travail. Toutes chauffées naturellement grâce à la géothermie, les températures varient selon les bassins et jacuzzis entre 29°C et 44°C, sans parler du sauna ! Dans ces conditions, on a vite fait d’oublier la rudeur de la météo islandaise. J’irai même jusqu’à dire qu’on l’apprécie…

winter alugardalslaug

Laugardalslaug

Les tours en motoneigedes safaris en super jeepvisite de grotte de glace, marche sur les glacier, visite de tunnel de lave, plongée dans l’eau glacial de Silfra et autres safaris continuent…

motoneige

GPS1

123

Et le plus magique c’est sûrement cette géothermie et ces cascades qui ne s’arrêtent jamais, comme le coeur battant de l’Islande. Vous pourrez toujours les voir, gelées ou non, elles sont toutes aussi impressionantes… et les sources d’eau chaude seront toujours aussi… chaudes!

HSH4

Et ce geyser qui ne s’arrête jamais de souffler, toutes les cinq minutes au milieu de la neige.

Vous êtes vous déjà pris une douche d’eau chaude par un geyser au beau milieu de la campagne islandaise immaculée de son beau manteau blanc?

Non?

ALORS IL FAUT Y REMÉDIER !

22hdhYuHLlsfnECi5SQXv97iNsT5n_8OTxXDtZ5bc5M,j1U7vAtKMEIUFdYuojCPJ95MIfVOEdKfKJVVZWPbh-E

Les 9 plus belles cascades d’Islande

Si pour vous, une cascade n’est rien d’autre qu’un vulgaire ruisseau qui d’un coup d’un seul voit son flot tranquille stoppé net par un dénivelé … Il est grand temps de venir faire un tour en Islande. Les cascades ici ce sont pas de simples chutes d’eau. Ce sont toutes de vrais trésors. Chacune a son histoire, sa légende qui l’habite, son allure et sa grâce qui lui est propre. Se tenir en face d’elles inspire parfois quiétude et apaisement, parfois extase et émerveillement ! Laissez nous vous présenter les plus populaire du pays.

1. Gullfoss

Elle fait partie des sites les plus visités d’Islande, et il est assez facile de comprendre pourquoi. Spectaculaire, facilement accessible, cette cascade se compose de deux larges chutes perpendiculaires, dont l’une d’elle descend dans une gorge particulièrement profonde. On les appelle également les « Chutes d’Or », un arc-en-ciel s’invitant presque automatiquement au-dessus d’elles les jours de beau temps. Le débit important de Gullfoss (130m3 par seconde) garantit une bonne douche à quiconque s’aventure un peu trop près.

Scenery -Gullfoss 3 © ellithor.com

2. Seljalandsfoss

Cette cascade située sur la côte Sud de l’Islande, quelques kilomètres après le village de Hvolsvollur, a bien évidemment sa place dans notre classement. Haute d’une cinquantaine de mètres, Seljalandsfoss est alimentée par les eaux du plus célèbre des glaciers islandais, Eyjafjallajökull. Si elle est splendide de devant, elle est absolument incroyable de derrière. Car oui, vous avez bien lu, il est possible de faire le tour de cette petite merveille.

Scenery -Seljalandsfoss 2 © ellithor.com

3. Skógafoss

Vous trouverez Skógafoss quelques kilomètres plus loin, dans le petit village de Skógar (étonnant n’est-ce pas). Skógafoss tombe élégamment en un parfait rideau blanc et régulier. Traversez-le si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, il paraît qu’une partie du trésor du viking Drasi y serait encore cachée. Vous pouvez aussi gravir la centaine de marche qui emmène en haut de ses chutes.

South Shore 16 © ellithor.com

4. Dettifoss

Là, ça ne rigole plus. Tenez vous bien, avec son débit de 200m3 par seconde, Dettifoss est la cascade la plus puissante d’Europe ! Ses eaux se jettent du haut d’une impressionnante falaise constituée d’orgues basaltiques. En plus de tout cela Dettifoss est une célébrité, vous pouvez l’apercevoir dans le film Prometheus de Ridley Scott.

Dettifoss_001

5. Sellfoss

Arrivés à Dettifoss, ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Trop souvent oubliées (probablement victime du succès de leur puissante voisine), il vous suffit pourtant de faire 500 mètres supplémentaires pour vous retrouver nez à nez avec les longues et majestueuses chutes de Selfoss.

2048

6. Goðafoss

Non loin d’Akureyri, vous trouverez la cascade des Dieux. Certes, celle ci n’a pas le nom le moins prétentieux, mais tout s’explique. Durant l’assemblée du Parlement à Þingvellir en l’an 1000, le chef païen Thorgeir de Ljosavatn eut pour lourde mission de choisir la religion future des Islandais. Il opta pour le christianisme et décida ainsi de jeter les statues des dieux païens qu’il vénérait dans les chutes d’eau proches de sa demeure. 

5036482823_bcdec143d7_o

7. Svartifoss

De très loin, c’est elle qui gagne la palme du plus joli décor ! De grandes colonnes de basalte encadrent cette magnifique cascade et le vasque formé à ses pieds. Svartifoss se situe dans le Parc National de Skaftafell, et c’est l’un des rares endroits où vous pourrez trouver une grande quantité (toutes proportions gardées, nous sommes en Islande) de bouleaux. Un peu d’escalade sera nécessaire pour avoir la chance de l’admirer !

SvartifossWinter

8. Hraunfossar

Dans l’Ouest, Hraunfossar (qui signifie « chutes de lave » en islandais) est une série de petites cascades, dont l’eau ruisselle sous un grand champ de lave avant de se déverser dans la rivière Hvítá. On vous l’assure, c’est un somptueux spectacle.

IMG_4848

La petite dernière ( oui nous aimons les litotes chez Aventures en Islande) Dynjandi avait été oublié… dans sa région des fjords.

C’est à vingt kilomètres à l’est de Hrafnseyri , à l’endroit où la route 60 serpente dans le coin nord-est de l’Arnarfjörður , que l’impressionnante cascade de Dynjandi plonge sur 100m de hauteur d’une falaise d’un fjord à l’entrée de Dynjandisvogur. Formant une cascade triangulaire d’environ 30 m de large à son sommet et se propageant sur 60m à sa base, cette cascade se prolonge sur une série de cinq petites chutes jusque la mer. Éclairée par le soleil, c’est un très joli endroit pour camper une nuit d’été , si on ne craint pas trop le bruit des cascade car, cette celle-ci porte en effet très bien son nom, Dynjandi signifiant «tonnerre  » .

Nous avons été explorer les fjords cet été, voici une photo de cette cascade, pas vraiment à taille humaine. 😉

10535665_915191215164581_2734837711752517352_o

 

 

8 infos intéressantes sur l’Islande

L’Islande regorge de merveilles naturelles, plus besoin de vous le répéter. Mais ce n’est pas l’unique raison de s’y intéresser ! Voici quelques faits insolites dont vous n’êtes peut-être pas au courant …

1. Il n’y a pas de McDonald’s en Islande.
Les trois restaurants de Reykjavik ont fermé leurs portes en 2009 en raison de l’envolée des coûts d’importation, eux-mêmes entraînés par l’effondrement de l’économie nationale. L’Islande, est donc un des rares pays d’Europe de l’Ouest où il est impossible de dévorer un Big Mac !

2. La nourriture traditionnelle islandaise est … bien particulière.
Elle comprend des plats tels que le requin faisandé, le macareux, la tête de mouton bouillie, le steak de baleine ou encore les testicules de bélier marinées. Disons qu’il faut bien remplacer McDonald’s par quelque chose.

1814435667_c6a300d6bc

3. Il est illégal de vendre des sous-vêtements qui arborent le drapeau islandais.
Une interdiction comme une autre.

4. En Islande, le poisson séché était utilisé comme monnaie jusqu’en l’an 1413.
Trois queues de morues, une tête de truite et le compte y est !

SNV81207

5. Posséder un serpent, un lézard ou une tortue est illégal.
Ca, on ne viendra pas s’en plaindre.

6. Il n’y a pas de moustiques en Islande !
À vous donc les nuits d’été au calme.

7. La bière était illégale jusqu’en 1989.
Et ce, pour éviter que les islandais ne se saoulent ! On oublie pas de trinquer à ce changement le 1er mars de chaque année.

EIN_3

8. L’Islande est le pays le plus pacifique au monde.
Pour la 4ème année consécutive, le Global Peace Index a placé l’Islande sur la plus haute marche du podium pour ce qui est du « degré de pacifisme mondial ». Parmi les facteurs utilisés pour le classement, on retrouve le niveau de violence et de délinquance intérieure, ainsi que le montant annuel des dépenses militaires.

Glacial_ice_on_the_beach_at_Jökulsárlón_II

C’est pas la classe tout ça ?

Conseils pour des aventures sur les routes islandaises

L’été est la période idéale pour programmer des escapades sur les routes islandaises. Aventures en Islande vous propose d’ailleurs une sélection d’autotours qui vous permettra de découvrir par vous même toutes les merveilles de ce pays magique !

Et pour parfaire votre voyage, voici quelques petits conseils.

IMG_5180

Lire la suite

Les animaux d’Islande

La nature ne s’est pas contenté de doter l’Islande de paysages à couper le souffle. Elle l’a aussi affublé de tout un tas d’animaux qui fusionnent parfaitement avec cet environnement. Lors de vos virées sur les routes islandaises, attendez-vous à en croiser un bon nombre : chevaux, renards polaires, rennes, phoques ou encore macareux. La bonne nouvelle, c’est qu’aucun d’entre eux ne vous attaquera. Bon, il arrive qu’un ours polaire en provenance du Groenland dérive jusqu’ici sur un morceau de banquise, mais ça n’arrive pas tous les quatre matins. Une petite présentation de nos amis les bêtes islandaises s’impose !

Lire la suite

9 bonnes raisons de visiter l’Islande

L’Islande est une terre de contrates, faite de magie, de merveilles. Ce pays n’a pour sûr aucun comparable sur notre chère Planète.

Mýrdalsjökull desde Þórsmork. Trekking de Landmannalaugar o Laugavegur. Islandia

Les Aurores Boréales

Alors oui, on commence fort. Mais que voulez-vous, l’Islande est l’un des pays les plus stratégiques pour observer ce majestueux ballet offert par la nature. Dés que la nuit est assez revenue sur le pays, en général à partir de la deuxième quinzaine d’Août, la danse des aurores peut alors être visible par nuit claire et dégagée. Les dernièrs moments de l’année pour les observer sont en général autours de la mi-Avril.

Lire la suite

La géographie de Thingvellir

Le Parc National de Þingvellir est l’un des sites historiques clé de l’Islande. Protégé par la loi depuis 1928, il a également été classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2004. Ce parc regroupe plusieurs montagnes, des volcans, un lac, des cours d’eau et une forêt. Il est situé à environ 40 kilomètres au nord-est de Reykjavik.

Scenery -Þingvellir 2 © ellithor.com Lire la suite

6 éléments indispensables à votre voyage en Islande !

Quand vous débarquez en Islande, vous munir de quelques indispensables peut faire toute la différence entre un bon et un excellent voyage ! Voici une liste non exhaustive des petites choses incontournables du voyageur islandais. Vérifiez à deux fois qu’elles figurent sur votre check-list !

IMG_0106

1. Un coupe-vent imperméable

Dire que le climat islandais est pluvieux, c’est bien l’euphémisme du siècle. Pendant la saison chaude (de juin à septembre), il y a 71% de chances que des précipitations vous tombent sur la tête en journée, et ce nombre est encore plus élevé en hiver. Si vous prévoyez d’aller vous promener en Islande, le coupe-vent imperméable est donc un must-have ! Lire la suite